Le racisme - comportement aberrant ou justifié ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le racisme - comportement aberrant ou justifié ?

Message  Pierre Meur le Sam 16 Aoû - 13:22

Je suis un homme, et souvent je me demande comment pense une femme. Je me demande comment l'homme est parvenu à oppresser la femme, si ce n'est par cette incompréhension du fait féminin. Mais cela ne résout pas la question. Il y a-t-il égalité, et cette égalité est-elle indispensable. N'est-ce pas justement la recherche d'une égalité qui tuerait la richesse et les opportunités qu'offrent la différence ?

C'est souvent l'erreur exacerbée qui met la vérité en exergue. Si la Shoah n'avait pas eu lieu, le racisme ordinaire aurait-il montré une faille aussi profonde ? En ce qui me concerne, aurais-je été le même sans la Shoah ? Lorsque j'étais enfant, je vivais à Anvers. Je me souviens d'avoir craché en croisant un juif orthodoxe, comme si j'avais eu à me laver par ce crachat de sa présence.

Encore aujourd'hui, je m'interroge sur ce geste. Mes parents n'étaient pas racistes, bien au contraire. Ce geste a été spontané, et il m'a secoué. Je ne pouvais pas me l'expliquer. Que ce serait-il passé, si je lui avait trouvé une justification autre que l'aspect que pourrait avoir un extraterrestre pour un enfant, accompagné de cette forte odeur d'ail que je n'avais jamais senti ? Je n'aimais pas ce que j'avais vu, et je n'aimais pas ce que j'avais senti. Point. Si je n'avais pas, par la suite, vu et lu des choses sur la Shoah, peut-être serais-je resté sur cette impression désagréable d'une rencontre fortuite de cet homme "bizarre" et qui sentait mauvais, et aurais-je embrayé mon pas dans celui de militants néo-nazis ?

Aujourd'hui, j'adore l'ail et je n'ai rien contre les juifs. Je leur porte même une certaine admiration. J'essaye aussi de me défaire de cette admiration absolue, car elle n'a pas plus de raison d'exister que sa détestation absolue. Au delà du peuple juif, il y a d'abord des êtres humains qui reçoivent ensuite un héritage culturel qui est la judaïcité. Si les juifs n'avaient pas été chassé d'Israël par les romains, cet héritage aurait-il eu, aujourd'hui, autant de valeur formatrice ?

Pierre Meur
***

Nombre de messages : 125
Age : 62
Date d'inscription : 27/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum