OMD - La misère est meilleure marché que les banques !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OMD - La misère est meilleure marché que les banques !

Message  Pierre Meur le Dim 28 Sep - 5:18

Proposition d'article pour AgoraVox :

"La misère est meilleure marché que les banques !". C’est que je me suis dit en lisant cette dépêche de presse de l’ONU à propos du sommet qui vient de s’achever à New York sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) :

"Les états du monde ce sont décidés pour des engagements financiers totalisant 16 milliards de dollars destinés à réaliser les OMD d’ici 2015".

"Cette Réunion de haut niveau a dépassé nos espérances les plus optimistes", a déclaré M. Ban Ki-moon

Le Premier ministre du Royaume-Uni, Gordon Brown, s’est même fendu d’une déclaration affirmant qu’il s’agissait d’un "partenariat sans précédent contre la pauvreté".

Depuis une quinzaine de jours, on nous bassine avec le plan américain de près d’un milliard de milliards de dollars pour rassurer les milieux économiques et apaiser leur crise de nerfs. On nous a même dit à propos de ce montant faramineux, que nos esprits ont difficile à concevoir, qu’il est une goutte d’eau dans l’océan au regard des montants que brasse l’économie mondiale. Si c’est vrai, que représente ces pauvres 16 milliards de dollars d’engagement pour les OMD ? Que représente ce quart de l’humanité qui vit dans la misère ?

Plus que jamais, cette disparité entre ces deux montants d’un rapport de 16 contre 1000 révèle qu’il y a deux mondes qui tournent à des vitesses vraiment différentes. Pire encore, les 16 milliards destinés aux OMD ne sont qu’une promesse d’engagements qui s’étend jusqu’à 2015, alors que les 1000 milliards devraient être injectés immédiatement.

Je n’aime pas faire dans la dérision, mais comment réagir autrement face à cette gifle infligée à l’humanité souffrante par l’humanité possédante ? On a envie de hurler, mais notre cri révèle notre impuissance, alors que dire de celui, qui se réduit à un râle, des miséreux du monde.

Demain matin, je prendrai, ainsi que ma famille, mon petit déjeuner. Après quoi je prendrai une douche à l’eau potable. Dans la journée, j’écouterai quelques collègues pester contre la pression fiscale "intolérable". Oserais-je leur dire ce que je vous ai écris ? Cela ne servirait à rien, car ils me répondraient : "à chacun sa misère". De quelle misère parlent-ils ? Et je me verrai moi-même, et je rougirai de honte.

Il est si facile de fermer sa porte sur la misère des autres. Nous, nous existons, eux à peine. Voilà la vérité de ce rapport inéquitable entre ces deux montants.

Liens pour information :


- Les Objectifs du Millénaire pour le Développement

- Communiqué de presse

- Centre de Nouvelles ONU

Pierre Meur
***

Nombre de messages : 125
Age : 62
Date d'inscription : 27/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum